Aidez-nous à grandir, faites un don...

 

parthages flashnews don picsNos activités sortent des sentiers confortables des subsides classiques mais heureusement d'autres pouvoirs, publics et privés, ainsi que des particuliers nous soutiennent.

 

Lire la suite...
Vous êtes ici: Accueil -> A Ath, on fête la musique et les différences
Mercredi, 21 Juin 2017 11:56

A Ath, on fête la musique et les différences

Au foyer pour personnes handicapées Ceroda, à Ath, lors de la dernière répétition avant la fête de la musique. - © RTBF Au foyer pour personnes handicapées Ceroda, à Ath, lors de la dernière répétition avant la fête de la musique. - © RTBF

 

Comme chaque 21 juin, comme chaque solstice d’été, la fête de la musique va battre son plein un peu partout en Belgique. A Ath, un projet particulier a été mis sur pied.

Derrière ce projet : le foyer pour personnes handicapées Ceroda. Il a proposé une scène ouverte pour ses résidents participant à l’atelier de musique et aux autres institutions pour personnes handicapées. Huit autres structures ont accepté de participer au projet. Certaines vont également exposer les œuvres de leurs résidents, des peintures ou des sculptures par exemple, au quai de l’Entrepôt à Ath. Les festivités débuteront dès 15h30.

"Les institutions pour personnes handicapées sont très longtemps restées dans leurs murs. L’art, le travail ou la musique permettent de sortir de ses murs. C’est important pour l’intégration de nos résidents dans la société et la fête de la musique était une formidable occasion", explique Céline Jacquerie, directrice de l'ASBL Ceroda et fondatrice de ce foyer pour personnes handicapées, lancé il y a 3 ans, avec David Hertsens et Romain Rulot.

"Je suis moi-même musicien et la musique est bénéfique pour nos résidents. Ils écrivent leurs propres textes. Cela leur permet d’exprimer ce qu’ils ont envie de dire", glisse David Hertsens, animateur de l’atelier de musique.

Un résident, Guillaume, 29 ans, acquiesce. Il est fan de Johnny Halliday et d’Eddy Mitchell, mais il aime aussi écrire ses propres textes. "Ecrire, cela me permet de soulager mes angoisses et chanter, cela me permet de me libérer. Cela me permet d’évacuer du stress. Cela me fait du bien. Ça me rend heureux. J’ai aussi écrit une chanson sur mon handicap, sur mon problème, sur les raisons qui font que je suis ici, dans ce foyer, et le fait de chanter ça, eh bien, je veux dire aux personnes qui m’écoutent que je suis comme tout le monde finalement."

Si le rock est le style préféré de Guillaume, Dimitri, 24 ans, préfère le rap. "J’écris aussi mes propres textes. Cela me permet de m’exprimer, de dire ce que je pense, ce que j’ai sur le cœur. Et ça me fait plaisir."

La scène ouverte des institutions débute à 16h au quai de l'Entrepôt à Ath. La soirée se poursuivra à 19h avec le concert du parrain de cette journée, le rappeur belge James Deano.

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Aidez-nous, faites un don...

Entrez un montant:

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2017

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.