S'inscrire à la newsletter

 

newsRestez au courant de l'actualité du handicap en vous inscrivant à notre newsletter...

Actualités sur la parution de nos livres, sur les événements liés au handicap, sur la langue des signes...

 

S'inscrire aux news maintenant
Vous êtes ici: Accueil -> A Mons, la solidarité entre seniors, personnes handicapées et précarisées sous un même toit
Jeudi, 15 Juin 2017 07:08

A Mons, la solidarité entre seniors, personnes handicapées et précarisées sous un même toit

A Mons, l'ancien couvent des Ursulines abrite un habitat groupé et solidaire de l'APL "A toi, mon toit". - © D.Vdb. A Mons, l'ancien couvent des Ursulines abrite un habitat groupé et solidaire de l'APL "A toi, mon toit". - © D.Vdb.

 

"Moi, j’ai eu de la chance de trouver une place ici. Ça m’a évité la maison de repos", souffle Christiane. En chaise roulante, elle habite au rez-de-chaussée de l’ancien couvent des Ursulines entièrement rénové. Un appartement adapté qui lui garantit indépendance mais aussi sécurité.  

Car Christiane n’est jamais vraiment seule. Dans le même immeuble, d’autres appartements ; et des locataires aux profils variés. Ils sont retraités, handicapés, ou précarisés. Dénominateur commun : ils ont tous rencontré des difficultés financières. L’APL, l’association de promotion du logement "A toi, mon toit", a créé cet habitat groupé et solidaire pour leur permettre d’intégrer l’immeuble à moindres coûts.

"Je ne voudrais pas autre chose"

Entre voisins, il y a une vraie solidarité. "Dans le logement, il y a toujours quelqu’un pour vous aider à écrire une lettre, il y a toujours quelqu’un pour bricoler si vous avez un problème. Ça se passe très bien. Et je ne voudrais pas autre chose", sourit Christiane. Laquelle a noué des liens particuliers avec une autre Christiane qui habite au dernier étage. "Nous cuisinons ensemble. Nous faisons parfois des balades ou des sorties".

Au premier, Michel a intégré l’appartement communautaire destiné aux seniors il y a un peu plus d'un an. Il occupe une des trois chambres individuelles aménagées autour d’un espace commun composé d'une cuisine et d'une salle à manger. "J’avais une trop petite retraite pour payer un loyer sur le marché de l’immobilier, précise-t-il. Ici je me sens bien. Je suis quelqu’un qui aime bien le contact. Et cette maison de l’APL permet vraiment de briser la solitude."

Un accompagnement au quotidien

Eviter la solitude à des personnes précarisées, c’est là l’un des objectif de l’APL "A toi, mon toit". Mais ce n’est pas le seul. Les locataires sont aussi accompagnés dans leurs démarches administratives. L’APL suit enfin le groupe dans sa vie quotidienne. "Il ne suffit pas de mettre des gens ensemble dans le même bâtiment pour que tout se passe bien, explique la coordinatrice " d’A toi mon toit " Annick Depratere. Nous sommes là pour accompagner la mise en place du groupe, pour qu’il se crée par exemple son propre règlement d’ordre intérieur. Mais c’est aussi organiser des moments plus conviviaux, des rencontres... A côté de ça, on travaille l’autonomie. Le but c’est que les locataires prennent en main la gestion du bâtiment."

La recette fonctionne. Au point que l’APL "A toi mon toit" est en train de mettre en place deux autres habitations groupées et solidaires à Ath et à Chièvres. De quoi offrir un toit à une dizaine de personnes supplémentaires. Ailleurs en Wallonie, d’autres associations de promotion du logement effectuent un travail similaire. Un travail qui, par l’innovation, a pour ambition de garantir un toit aux plus démunis.

 

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Aidez-nous, faites un don...

Entrez un montant:

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2017

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.