S'inscrire à la newsletter

 

newsRestez au courant de l'actualité du handicap en vous inscrivant à notre newsletter...

Actualités sur la parution de nos livres, sur les événements liés au handicap, sur la langue des signes...

 

S'inscrire aux news maintenant
Vous êtes ici: Accueil -> L’éducation inclusive, la clé pour les enfants handicapés
Lundi, 20 Mars 2017 09:30

L’éducation inclusive, la clé pour les enfants handicapés

Plus d’un quart des parents, dont les enfants ont un handicap, ont été invité à retirer leurs enfants des écoles, alors que l’éducation inclusive est devenue la priorité du gouvernement.

D’après  une enquête de Inclusion China, organisme à but non lucratif soutenant les parents d’enfants handicapés mentaux, et l’ONG internationale Save the Children, 27% des parents d’enfants handicapés inscrits dans des écoles normales ont déclaré qu’ils avaient déjà été invités à retirer leurs enfants.

Cette enquête, publiée début mars, comprenait les réponses de 2 366 parents répartis dans 7 sept villes du pays, dont Pékin et Guangzhou. Mené en collaboration avec l’Université normale de Beijing et l’Université de l’Union de Beijing, le rapport montre que le manque d’enseignant formé est un obstacle essentiel au développement de l’éducation inclusive.

Des professeurs peu formés et des discriminations récurrentes 

77% des enseignants ont – ou sont – actuellement en train d’enseigner à des élèves ayant des besoins particuliers, mais 60% d’entre eux affirment n’avoir jamais reçu de formation pour cela. Et moins de 30% ont admit avoir reçu une formation succincte pour faire face à un public handicapé.

Les dernières données de la Fédération chinoise des personnes handicapées (CDPF) datent de 2014. Elles indiquent que 72,7% des enfants handicapés âgés de 6 à 14 ans ont reçu une scolarité obligatoire, en 2007. Face ce chiffre, le gouvernement a décidé en 2014 de fixer à 90% le nombre d’enfant handicapé scolarisés.

Selon l’étude, le pays compte deux types d’écoles, d’un côté celle avec une éducation spécialisée, où les élèves sont séparés en fonction de leurs handicaps ; et de l’autre, les écoles ordinaires pour les élèves ayant la possibilité d’étudier, car sans handicap lourd.

Selon Human Rights Watch, la discrimination à l’encontre des personnes handicapées existe à tous les niveaux du système éducatif, ajoutant que « les écoles refusent parfois complètement les inscriptions, mais elles sont souvent plus subtiles, convaincant les parents de sortir leurs enfants des écoles avec divers arguments ». L’ONG a également noté que les directions d’écoles exigent parfois des parents qu’ils emmènent leur enfant tous les jours avant de les y être intégrer.

De son côté, Wang Chao, représentant de Save the Children en Chine, a déploré que « depuis que de nombreux enfants handicapés vont dans des écoles spéciales, ils n’ont pas les opportunités nécessaires pour se mêler à la société ».

Des avancées encore timides 

Or Inclusive China, créé en septembre 2016 par Save The Children et d’autres ONG, « croit en la philosophie de l’éducation intégrée, ainsi que le droit des enfants handicapés à étudier dans l’école ordinaire avec d’autres enfants ».

 

« À l’heure actuelle, la Chine a encore un grand nombre d’enfants handicapés d’âge scolaire qui ne bénéficient pas de l’éducation obligatoire dont ils ont besoin », a déclaré Xu Jiacheng, secrétaire de la Société chinoise de l’éducation. D’après ce dernier, « il reste encore beaucoup à faire pour atteindre l’égalité en matière d’éducation ».

Pour sa part, Wang Xingxing, responsable du projet Inclusive Education, a expliqué que plus de 30% des adultes utilisent toujours « les handicapés de façon discriminatoire et environ 80% d’entre eux ne connaissent pas l’éducation inclusive ».

Cependant, le gouvernement a modifié la législation en matière d’éducation pour les personnes handicapées, celle-ci datée des années 90. Désormais, les autorités favorisent l’éducation inclusive et veulent interdire la discrimination lors des admissions des enfants à l’école.

Mais « ils ne risquent pas de modifier substantiellement l’environnement actuel dans lequel les écoles ordinaires admettent les enfants souffrant de handicaps physiques ou modérés », selon Human Rights Watch.

Pour Bo Shaoye, député et fonctionnaire de la Fondation chinoise pour les personnes handicapées, il faut un « rejet zéro » des élèves handicapés. Ce dernier a expliqué au Quotidien du peuple que « les ressources humaines sont la clé de la promotion de l’éducation inclusive ». Il a d’ailleurs appelé le gouvernement à mettre en place une formation de l’éducation inclusive pour les enseignants.

De son côté, la nouvelle organisation Inclusive Education prône « Allons à l’école ensemble ». Cette campagne représente « la nécessité pour de nombreux enfants handicapés de se faire des amis avec d’autres enfants, d’apprendre des connaissances utiles et de mener une vie d’espoir », a assuré Wang Xingxing.

 

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Aidez-nous, faites un don...

Entrez un montant:

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2017

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.