S'inscrire à la newsletter

 

newsRestez au courant de l'actualité du handicap en vous inscrivant à notre newsletter...

Actualités sur la parution de nos livres, sur les événements liés au handicap, sur la langue des signes...

 

S'inscrire aux news maintenant
Vous êtes ici: Accueil -> Mons / sortie : 450 personnes handicapées mentales ont investi le Premium
Jeudi, 11 Mai 2017 05:41

Mons / sortie : 450 personnes handicapées mentales ont investi le Premium

 C'est la troisième fois qu'une sortie de ce genre est organisée.

Le Premium avait des allures de fin de semaine, ce mercredi après-midi ! Et pour cause, à l’initiative du centre d’hébergement pour personnes handicapées mentales Au Cœur de la Ville, la discothèque avait ouvert ses portes à quelque 450 personnes souffrant de déficience mentale. Une expérience dont elles devraient se souvenir très longtemps.

“C’est la troisième fois que l’on organise cette après-midi. Nous avons pris contact avec la direction du Premium, qui a tout de suite accepté notre demande”, souligne Jonathan Fernandez, organisateur. “Tout s’est très bien passé, les bénéficiaires ont passé une très belle après-midi. C’est une demande qui revient souvent dans leur chef. C’est pour eux l’occasion d’être “comme tout le monde”, de sortir en boite.”

Depuis le lancement du concept, le nombre de participants n’a cessé de grimper. “Nous étions à environ 200 la première année et nous sommes passés à 350 l’an dernier. Cette année, nous atteignons 450 personnes ! Nous tenterons de refixer une date avec la direction afin d’atteindre les 600 à 700 personnes lors de la prochaine édition.”

Un objectif qui peut paraître ambitieux mais que l’organisateur pense pouvoir atteindre sans trop de difficultés : des centres de Mons, de Namur, de Chimay, de Péruwelz ou encore de France avaient en effet répondu à l’appel. Au programme, un set d’Antoine Vanderhaegen et un véritable show laser en compagnie de la direction et du personnel du Premium.

“Nous avons pour ainsi dire dû les pousser vers la sortie car ils ne voulaient pas partir ! Tous nous ont demandés quand serait organisée la prochaine sortie”, se réjouit Jonathan Fernandez, pour qui ce genre d’événement n’est pas de tout repos. “Il faut au minimum trois mois pour prendre les différents contacts et s’assurer de la bonne organisation de cette sortie peu habituelle.” Un investissement important donc, mais qui en vaut la peine à en croire les équipes éducatives impliquées.

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Aidez-nous, faites un don...

Entrez un montant:

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2017

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.