Aidez-nous à grandir, faites un don...

 

parthages flashnews don picsNos activités sortent des sentiers confortables des subsides classiques mais heureusement d'autres pouvoirs, publics et privés, ainsi que des particuliers nous soutiennent.

 

Lire la suite...
Vous êtes ici: Accueil -> Woluwe-Saint-Lambert: Jangada, l’habitat solidaire ouvert à tous
Mercredi, 20 Septembre 2017 06:36

Woluwe-Saint-Lambert: Jangada, l’habitat solidaire ouvert à tous

 

Le nouvel établissement de Woluwe-Saint-Lambert accueille ses résidents valides et moins valides depuis début septembre.

Un nouveau bâtiment consacré à des habitats solidaires a ouvert ses portes au début du mois de septembre près des cliniques universitaires St-Luc. En gestation depuis plus de dix ans, le projet Jangada a pour but de mélanger les habitants valides et moins valides. En tout, ce sont 16 logements qui ont ouvert leurs portes à des résidents venus de tous les horizons. Parmi eux, quatre sont des personnes de grande dépendance, qui ne savent pas bouger. C’est la première fois, en Belgique, qu’un habitat groupé de ce genre les inclut.

Le prix du logement ? Sensiblement moins cher que la moyenne du quartier, selon l’ASBL. Les baux durent aussi longtemps que les baux normaux. Seule exception, cette première année durant laquelle uniquement un bail d’un an sera possible afin de tester le projet. "Les habitants sont acceptés par une commission extérieure et indépendante de notre structure", explique Christine Schuiten, la présidente de l’ASBL Jangada.

En tout, le bâtiment passif compte neuf logements occupés par des personnes à mobilité réduite, six par des personnes valides, et un kot comptant six étudiants issus des filières médicales et paramédicales de l’université proche, notamment l’ergothérapie et la kiné. "En habitant ici, les étudiants acceptent d’avoir des nuits de garde. Ils ont aussi accès à des modules de formation, comme le portage, les bons gestes à poser ou les personnes à appeler", explique Marc Struyf, vice-président de la fondation Fauteuils Volants.

La volonté principale du projet est non seulement de mélanger les personnes valides avec les moins valides mais aussi d’intégrer les résidents dans la vie du quartier. Chaque jour, des ateliers ouverts à des personnes porteuses d’un handicap qui n’habitent pas dans le bâtiment sont organisés par l’ASBL Cap Idéal qui s’occupe du service loisir, du service accompagnement et de ce qu’ils appellent des activités utiles.

"Nous souhaitons valoriser les personnes qui viennent et leur proposer autre chose que faire toujours des bricolages", explique Ana qui s’occupe de l’atelier de cuisine. Le petit groupe d’une dizaine de personnes prépare des repas qu’elles vendront aux résidents qui le souhaitent. Parmi elles, Anabella, en fauteuil roulant, habite dans le bâtiment depuis le 1er septembre. "Avant j’habitais au 1er étage, sans ascenseur. En venant ici j’ai une plus grande liberté, je peux faire ce que je veux. En plus, il y a beaucoup de personnes pour communiquer et avec lesquelles faire des activités. C’est une très bonne idée de rassembler des gens différents pour s’entraider", raconte-t-elle.

La salle polyvalente ouvrira au public dans deux semaines, des tables seront installées et des soupes vendues aux personnes du quartier qui le désirent. "Les activités utiles ouvriront leurs portes sur le temps de midi aux étudiants et aux gens du quartier qui pourront venir y manger leur pique-nique ou acheter la soupe qui aura été préparée", explique Christine Schuiten. L’inauguration officielle, quant à elle, se déroulera le 20 octobre prochain.

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Aidez-nous, faites un don...

Entrez un montant:

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2017

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.