Vous êtes ici: Accueil -> Actualité du handicap -> En chaise roulante, Sarah a été refusée dans plusieurs écoles supérieures à Bruxelles: «Pour moi, c’est de la discrimination»
Jeudi, 13 Septembre 2018 06:44

En chaise roulante, Sarah a été refusée dans plusieurs écoles supérieures à Bruxelles: «Pour moi, c’est de la discrimination»

Porteuse d’un handicap depuis sa naissance prématurée, Sarah se bat aujourd’hui pour suivre les études qu’elle souhaite dans l’enseignement supérieur à Bruxelles.

Récemment, elle a été refusée de l’ISFSC et elle le vit comme une injustice, qu’elle a partagée sur les réseaux sociaux.

Sarah, 25 ans, est en chaise roulante depuis son plus jeune âge. «  Je souffre d’une IMP, infirmité motrice cérébrale car je suis née prématurée. J’ai manqué d’oxygène à la naissance et je suis née à six mois et demi. Je suis donc en chaise roulante depuis toujours  », avance la jeune femme qui habite Forest.

Désireuse de suivre des études de communication après ses secondaires, Sarah devra faire face à un parcours du combattant pour obtenir une place. «  J’ai pris contact avec l’Ihecs, où on m’a répondu que les locaux n’étaient pas adaptés pour les chaises roulantes. J’ai donc choisi une autre école et une autre branche et j’ai été à l’Isti pendant trois ans. Ce n’était pas simple et j’ai rencontré des difficultés. »

►► Elle décide ensuite de revenir à son premier choix et d’entreprendre des études de communication. Elle contacte alors l’ISFSC, qui lui a donc fait savoir qu’ils ne pouvaient pas l’accueillir.

►► Du côté de l’ISFSC, le directeur explique cette décision.

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2019

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.