Vous êtes ici: Accueil -> Dernières actualités du handicap -> Waterloo: il s’est battu contre le Lion
Jeudi, 05 Novembre 2015 12:36

Waterloo: il s’est battu contre le Lion

 

Samedi, Patrice Le Rouzic a suscité l’admiration sur la butte du lion. Il a en effet monté et descendu, durant six heures, les 226 marches de la célèbre butte.
 Six heures à gravir et redescendre la butte du Lion. Une performance qui doit déjà vous couper le souffle.

Mais il faut savoir que celle-ci représentait un challenge encore plus important pour Patrice, vu qu’il est double amputé unilatéral. Pour le porter, il pouvait compter sur les cris du public spécialement là pour l’événement, « c’est pour cela que je le fais aussi », mais également des visiteurs du site touristique qui ont donné de la voix afin de soutenir le jeune homme. « Bien sûr, ces soutiens sont très importants. Sinon j’irais gravir une montagne tout seul au lieu de venir dans un lieu public comme celui-ci. »

En 2012, Patrick, qui était motard, a violemment heurté un terre-plein à Liège au guidon de son véhicule. Il a créé en 2014 l’ASBL Puzzle. Son objectif : soutenir les personnes handicapées dans leurs démarches afin d’obtenir leurs prothèses électroniques, qui sont très chères.

Le principe de l’action de ce samedi était simple : à chaque don de deux euros reçu par l’association Puzzle, Patrice montera une marche de la butte. Et afin d’y arriver, il s’est entraîné : « Ça fait quatre mois que je me prépare à cet événement. Mais ce n’est pas la première fois que je prends part à ce type de défi, je m’entraîne régulièrement », explique-t-il.

Il a effectivement déjà fait l’ascension de la montagne de Bueren à Liège à 18 reprises. Mais pourquoi venir à Waterloo cette fois-ci ? « Il me semblait que c’était l’étape suivante, l’étape logique dans les lieux connus de Wallonie. »

Une journée bien remplie

Mais le but a-t-il été atteint ? « La journée s’est relativement bien passée. Mais ma prothèse actuelle, un C-Leg de chez Otto Bock, a eu une défaillance technique. Cela n’engendrait pas trop d’inconvénients, mais c’était une charge supplémentaire pour mon moral. En effet cette prothèse est aussi ma prothèse de marche de tous les jours et ce genre de défis sollicite fortement ce type d’équipement. Comme cette “jambe” n’a plus de garantie constructeur, les réparations seraient à ma charge. Ce qui est techniquement possible, mais la société qui fabrique ces prothèses pratique des prix de réparation de ses propres prothèses tellement prohibitifs qu’il est pratiquement plus intéressant d’acheter une nouvelle prothèse. Et inutile de vous rappeler qu’une prothèse de ce type est fort onéreuse. Les prothèses électroniques de jambes ne sont pas remboursées en Belgique contrairement à ce qui se pratique dans nos pays voisins. »

Les organisateurs et les proches de Patrice sont également contents : « L’objectif premier de cette journée est rempli. L’ASBL Puzzle a besoin de visibilité et nous pensons que cet objectif est atteint. »

Il est toujours possible de faire un don sur le site www.puzzleasbl.be

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2019

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.