S'inscrire à la newsletter

 

newsRestez au courant de l'actualité du handicap en vous inscrivant à notre newsletter...

Actualités sur la parution de nos livres, sur les événements liés au handicap, sur la langue des signes...

 

S'inscrire aux news maintenant
Vous êtes ici: Accueil -> Témoignages -> Opération DuoDay: un stage en entreprise malgré le handicap
Vendredi, 31 Mars 2017 08:52

Opération DuoDay: un stage en entreprise malgré le handicap

Grâce à Duo Day, Elodie a pu travailler pendant une semaine au Décathlon de Mons. - © Denis Vanderbrugge Grâce à Duo Day, Elodie a pu travailler pendant une semaine au Décathlon de Mons. - © Denis Vanderbrugge

Dans le magasin Décathlon de Mons, Elodie travaille comme n’importe quel autre membre du personnel. Pourtant, même si ça ne se voit pas, la jeune femme souffre du syndrome d'Ehlers Danlos. Une maladie incurable particulièrement handicapante : "En clair, je ne peux rien porter, je ne peux pas rester trop longtemps debout, je ne peux pas tomber", explique-t-elle.

Dans ce contexte, difficile pour Elodie de trouver un emploi. Si elle a quand même pu pousser les portes du magasin, c’est parce qu’elle participe  à l’opération Duo Day. L’objectif de cette initiative de l’AVIQ, l’agence wallonne de la personne handicapée ? Sensibiliser les entreprises et leur personnel au handicap.

Pour Elodie, c’est aussi l’occasion de montrer ses compétences et d’ajouter une ligne à son CV. Et ça marche ! En quelques jours seulement, la jeune femme a trouvé sa place dans l’équipe. "Lundi quand je suis arrivée, j’étais assez stressée. Mais l’équipe a été compréhensive. On me laisse travailler en fonction de ma maladie. On me laisse surtout écouter mon corps. Lorsque j’ai trop mal, je passe en caisse car j'ai la possibilité de m'asseoir ."

Les collègues apprécient le travail. "Certains n’ont même pas remarqué que c’était une stagiaire du Duo Day. Ils pensaient que c’était une étudiante comme une autre", confie Anaïs. "Ce handicap est transparent, ça ne se voit pas. Elle est très professionnelle. On n’a même pas dû adapter son travail.", ajoute Kevin.Au Décathlon de Mons, on n’a pas encore engagé de personne handicapée. Mais le personnel n’est pas du tout contre l'idée suite à l'opération de l'AVIQ. "Ça ne poserait aucun problème, lance Geoffrey. Et ici personne n’a rien à redire sur le travail d'Elodie. Elle peut déposer son CV pour postuler..."

Selon les statistiques de l’AVIQ, 10% des participants à l’opération Duo Day reçoivent ensuite un contrat ou une proposition de formation.

Informations supplémentaires

Joomla SEO powered by JoomSEF

Aidez-nous, faites un don...

Entrez un montant:

Copyright © Parthages asbl - Pour la Participation des Personnes Handicapées à la Société 2018

Template by Joomla Themes & Projektowanie stron internetowych.